Accueil Le Lou Bridge Historique du Lou

Enchère du mois

Chaque mois, l'ami Georges soumet un nouveau problème d'enchères à vos petites cellules grises.

lou3

Retrouvez le défi du mois ici
 
 
Histoire d'une naissance PDF Imprimer Envoyer

Le club de bridge du LOU doit son nom au Lyon Olympique Universitaire dont les premiers adhérents en 1896, furent des lycéens qui souhaitaient jouer au Rugby et fondèrent deux équipes.

Ce fut seulement en 1900 que l'on parla d'eux sur le plan National. Puis, en 1902, vinrent se joindre à eux des athlètes, des footballeurs en 1903 (actuel O.L), ensuite (1907) des nageurs,des basbanniere-loulittleketteurs (1919), des skieurs (1920), des hockeyeurs sur gazon, tennismen, des tireurs sportifs, une section de Rinck Hockey devenu Roller. Et voilà qu'en l'An 2000 nous étions 2250 membres.

Il y eut des Olympiens présents à 14 Jeux Olympiques. Dont certains médaillés. Plusieurs vice champions du monde, et une centaine de champions de France par équipe et en individuel.

MAIS AU MILIEU DE TOUS CES MUSCLES LE BRIDGE ALORS ?

Eh bien cela commença au Stade des IRIS. Au début des années 60 la section de tennis avait coutume de tenir une réunion de bureau tous les Jeudis soirs et quelques uns mangeaient ensemble ensuite. D'autre part les joueurs de rugby s'entrainaient également le jeudi soir et certains prenaient un verre au bar après. Des rapprochements se sont établis entre sections, on a commencé par diner à la même table, puis à jouer aux cartes : bridge, belote. Le cercle s'est agrandi de joueurs de bridge amis. Des rendez vous se sont donnés pour le Samedi après midi, pour faire des parties libres. L'effet boule de neige agissant il y eu un petit groupe dynamique et certains ont alors pensé que ce serait bien de faire de la compétition.

Mais il fallait une structure d'où l'idée de Pierre MARCHAL de créer une section de Bridge au sein dstade-des-irislittleu L.O.U. Avec l'accord du Président Général Monsieur LOUOT et de la F.F.B. Et il fut le premier Président en 1963.

Il fut décidé de se retrouver tous les Samedis pour l'entrainement et de faire un tournoi par mois. Sans financement les débuts furent difficiles. Mais l'amitié et la bonne volonté surmontèrent les difficultés. L'un apporta du cartonnage pour faire les étuis (voir photo), un autre photocopia des fiches, et d'autres trouvèrent des cartes auprès de ce que nous appelons maintenant des sponsors.

La section s'étoffa avec la venue de membres des sections Hockey, Tennis... et des amis de bridgeurs

En 1969, Louis NERI devint président. Des équipes se formèrent pour accéder aux compétitions. Mais le local des Iris était fort réduit. Ce fut seulement en 1975 lorsque le LOU s'installa Quai Fillion et sous la houlette de Louis que la section se développa.

Les présidents suivants furent Guy Charreton, René Gibault, Robert Goutal, Suzanne Marchal et André Bisbal.

Les installations du Quai Fillion étaient plus confortables, on pouvait accueillir plusieurs matchs par équipes, quatre ou cinq équipes furent inscrites dans les compétitions.une-table-de-bridgelittle

Il fut possible d'organiser des tournois plus importants et plus régulièrement et même de faire pendant plusieurs années de suite des « marathons» : début à 20 heures, dîner à 24 heures, petit buffet à 4 heures pour finir par le café et les croissants à 8 heures le matin. Dur, dur pour ceux qui enchaînaient avec des matchs de tennis par équipe le matin.

Amitié, plaisir de jouer sans rivalité ni agressivité étaient les caractéristiques premières du club. Souvent avant les tournois du soir, ou après les entraînements du Samedi , on mangeait tous ensemble au cercle, discutant encore des donnes et des erreurs toujours sur un ton amical.

Sur les photos (voir Galeries) vous pourrez voir qu'il y a encore lors de nos actuels tournois des membres de la première heure. Et aussi qu'il y a autant de photos de tournois que de repas.Sur l'une des photos, la plus ancienne faite aux Iris, on peut voir Monsieur et Madame Petit en pleine action.

Suzanne Marchal, Novembre 2012

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 25 juin 2008, alors que Gérard DESSALLES était le président de la section bridge, le LOU OMNISPORT (1800 membres environ) a été mis en liquidation judiciaire. Les sections ont été autorisées à se recréer, mais avec une nouvelle direction. J’ai personnellement racheté à titre personnel les maigres actifs du LOU pour la somme de 205€ à la barre du tribunal.

Puis nous avons créé une nouvelle association, le « LOU BRIDGE », qui a vu le jour le 1er juillet 2008.

Bien qu’il s’agisse d’une nouvelle entité, nous avons considéré que le LOU bridge existait depuis 1964, ce qui en fait l’un des clubs de bridge les plus anciens du comité du Lyonnais.

Tout était à reconstruire : le club ne comptait plus que 16 membres. Il n’y avait pas de recrutement, et bien entendu pas de cours; les membres (tous ou presque octogénaires) ne participaient à aucune compétition, les résultats étaient tenus à la main par Maurice BILLAN et envoyés une fois par mois à la FFB, qui décernait les PE. Au passage, je tiens à rendre hommage à Maurice sans qui le club n’existerait sans doute plus.

Il a fallu se battre, pendant des années pour redonner un élan à ce club moribond. Deux ans après, nous avions doublé les effectifs, pour atteindre près de 70 membres en 2015, et dépasser les 100 membres en 2019.

Parallèlement, nous avons ouvert une école de bridge, qui a reçu le label FFB en 2018, avec 2 moniteurs diplômés, et un initiateur.

Progressivement, le goût de la compétition est revenu : nous avons commencé par l’espérance, pour les 4èmes séries, puis les compétitions ouvertes aux 3ème séries (promotion), puisque la « richesse » du club s’arrêtait là ; et depuis quelques années en « honneur » (2ème série), où une vingtaine de joueurs sont classés dans cette catégorie.

Ainsi, en 2019, une vingtaine d’équipes ont participé aux diverses compétitions : espérance par paire ou par 4, promotion par paires ou par 4, honneur par paire ou par 4. Coupe et trophée de France… 5 équipes se sont qualifiées pour les finales de ligue, et une pour la finale nationale.

En 2017, LYON a organisé les championnats du monde. Trois paires du LOU y ont participé, en obtenant des résultats tout à fait honorables.

Date historique également : en juin 2014, nous avons fêté le cinquantième anniversaire du club : soirée qui restera dans les mémoires des quelque 120 participants.

Mon mandat de président expire en août 2019. Après une proposition de rapprochement avec 3 autres clubs –je pensais ainsi assurer la pérennité du club, tout en en conservant le nom et l’esprit- finalement refusée par l’AGE du 25 mars 2019, j’ai décidé de ne pas le renouveler ; pas plus que mon fidèle et efficace vice-président Jacques LAMARE ne renouvellera le sien.

Après onze années de présidence, et les résultats que je vous ai relatés, j’ai souhaité prendre du recul.

Quelqu’un d’autre reprendra la plume -et le reste- pour continuer à écrire l’histoire du LOU BRIDGE.

Michel POULAT. Juin 2019